Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voix Africaine

Voix Africaine

Le Griot des Etats Unis d'Afrique

La France, mauvaise élève de l’aide publique au développement

Pourtant des solutions existent pour sortir des millions de personnes de l’extrême pauvreté, estime sa directrice Friederike Röder.

La Croix : L’édition 2015 du rapport DATA montre que le montant d’aide publique au développement (ADP) est reparti à la hausse. C’est plutôt une bonne nouvelle…

Friederike Röder : C’est vrai, après une diminution en 2011 et 2012, l’aide publique au niveau mondial a augmenté pour la deuxième année consécutive en 2014, avec une hausse de 2 % par rapport à 2013, atteignant un montant de 135 milliards de dollars (122 milliards d’euros). Mais cette progression reste insuffisante et inégale selon les pays.

Lors de la conférence de Monterey (Californie), en 2002, un consensus s’était dégagé pour que les États consacrent au moins 0,7 % de leur richesse nationale au développement. On en est encore loin.

Collectivement, l’Union européenne a consacré tout juste 0,41 % de son revenu brut en 2014. Et, encore une fois, la France se distingue comme le mauvais élève puisque la part de richesse qu’elle consacre à l’aide internationale est tombée à 0,36 % alors qu’elle était de 0,44 % en 2010.

suite:

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article